Rechercher

Pourquoi le poisson est bon pour la mémoire ?

Les scientifiques recommandent depuis longtemps de manger du poisson, car les fruits de mer présentent de sérieux avantages, comme le soutien de la santé du cœur et du cerveau. Bien sûr, toutes les bonnes choses sont à consommer avec modération, donc manger du poisson tous les jours n'est peut-être pas le meilleur choix. Par exemple, certains poissons d'élevage sont riches en graisses et contiennent des polluants. Mais assez parlé des aspects négatifs. Revenons à l'essentiel de ce qui rend le poisson si bon.


Pour commencer, le poisson est une excellente source d'oméga-3. Selon la Harvard School of Public Health, ces acides gras polyinsaturés protègent le cœur, abaissent la pression sanguine et diminuent les triglycérides. En outre, le poisson est également riche en vitamine D, en sélénium et en protéines, et est pauvre en graisses saturées.


Grâce à ses qualités cardiologiques, l'American Heart Association recommande de manger du poisson deux fois par semaine. Et cela ne devrait pas être un problème, compte tenu de toutes les fantastiques recettes qui existent. On vous renvois notamment à celles ci :


- Comment faire du saumon fumé ?


- Comment faire du poisson pané ?

Malgré cela, beaucoup de personnes ne sont pas encore à la page dans la consommation de fruits de mer. En fait, 70% des Français ne consomment pas les deux portions de poisson recommandées par semaine. Si vous faites partie des nombreuses personnes qui ont besoin d'augmenter leur consommation, il y a encore plus de raisons de le faire immédiatement.


Quel poisson est bon pour la mémoire ?


Obtenez des acides gras oméga-3 en quantité suffisante. Essentiels à la bonne santé du cerveau, les acides gras oméga-3, l'acide docosahexaénoïque ou DHA, en particulier, peuvent aider à améliorer la mémoire. Les fruits de mer, les algues et les poissons gras - notamment le saumon, le thon rouge, les sardines et le hareng - sont parmi les meilleures sources d'acide gras oméga-3, le DHA. Remplacez le poisson par d'autres viandes une ou deux fois par semaine pour obtenir une dose saine. Faites griller, cuire ou rôtir le poisson pour une saveur et une nutrition optimale. Essayez les tacos au saumon avec une salade de chou rouge, mangez des sardines en collation ou dégustez du thon saisi sur des salades pour le dîner. Si vous ne mangez pas de poisson, discutez d'autres options alimentaires ou de suppléments avec votre médecin ou votre diététicien nutritionniste agréé. Vous pouvez obtenir des acides gras oméga-3 DHA à partir d'huile de poisson, d'algues ou de microalgues.

Le saumon est bon pour la mémoire


Le saumon est l'un des meilleurs aliments à manger, mais qu'est-ce qui fait de cet animal marin à la chair rose une merveille moderne à l'heure du repas ?


Votre cerveau est gros, vraiment gros. Il est composé à 60% d'acides gras, les longs éléments constitutifs en forme de serpent des molécules de graisse nécessaires à la bonne structure et au bon fonctionnement du cerveau. Il existe de nombreuses variétés d'acides gras, mais le cerveau a un favori évident et le saumon en est l'élu. Plus des deux tiers des acides gras du cerveau sont de l'acide docosahexaénoïque (DHA), un acide gras oméga-3 que l'on trouve principalement dans les poissons gras, bien que certaines sources végétariennes existent également. Ne pouvant métaboliquement fabriquer le DHA par nous-mêmes, nous devons l'obtenir de notre alimentation.


Le DHA est comme un manteau d'hiver chaud pour vos neurones, ou cellules du cerveau, qui constituent la majorité de leur membrane cellulaire, le revêtement extérieur de la cellule. Et tout comme vous ne voudriez pas quitter votre maison en hiver sans mettre un manteau, vous ne voudriez pas priver vos cellules cérébrales de DHA. Cet acide gras essentiel protège les neurones des blessures, réduit l'inflammation cérébrale, aide à produire des neurotransmetteurs qui indiquent aux cellules ce qu'elles doivent faire et est essentiel pour un transfert rapide de l'information le long de l'axone, l'autoroute des neurones.


Même si vous ne pouvez pas produire cette isolation neuronal par vous-même, vous en volez suffisamment à votre mère pendant la grossesse pour vous aider au cours des premières années de votre vie (c'est pourquoi l'apport en oméga-3 de la mère pendant la grossesse est si important). Mais avec l'âge, les niveaux de DHA dans votre cerveau diminuent. Imaginez que votre manteau d'hiver disparaisse lentement plus vous restez longtemps à l'extérieur. Cette détérioration est liée à la perte de mémoire, aux troubles de l'humeur, au déclin cognitif, au trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH), à la réduction du volume du cerveau et à la maladie d'Alzheimer.

Quand vous êtes jeune, vous n'avez pas besoin de vous souvenir de votre manteau lorsque vous sortez à l'extérieur, un parent ne vous laisse jamais sortir de la maison sans lui. Mais en tant qu'adulte, cette responsabilité vous incombe. Si vous ne vous couvrez pas suffisamment avant d'affronter le froid, vous en paierez le prix. De même, si vous n'obtenez pas suffisamment de DHA de votre alimentation, votre cerveau ne pourra pas fonctionner de manière optimale. Vous laisserez vos neurones exposés à des blessures, des maladies, des inflammations et des capacités cognitives réduites.


Mais ce n'est pas parce que vous avez froid que vous devez en faire trop avec ce poisson gras. Deux portions de saumon par semaine devraient suffire à maintenir le bon fonctionnement des cellules de votre cerveau et à réduire le risque de maladie neurologique. Si vous ne vous êtes pas présenté au comptoir du poisson depuis un certain temps, vous devriez peut-être envisager d'y aller.


Et c''est parfait, car si vous souhaitez profiter d'un bon saumon, en pokebowl ou en burger rendez-vous chez Père et Fish et, en plus de vous en mettre plein les papilles votre cerveau vous en remerciera !

Est-ce que le poisson est bon pour le cerveau ?


L'histoire des vieilles femmes selon laquelle le poisson est un aliment bon pour le cerveau est peut-être vraie, selon le Dr John A. Boockvar, professeur adjoint de chirurgie du cerveau au Weill Medical College de l'université Cornell : "A moins que ce ne soit du poisson qui contient beaucoup de mercure, il ne vous fera pas de mal, et nous savons qu'il améliore le fonctionnement du cerveau", a-t-il déclaré au "New York Times". Les chercheurs ont découvert que les acides gras et les acides aminés de certains types de poissons peuvent améliorer la santé de votre cerveau, le faisant mieux fonctionner.


Les acides gras oméga-3


Lorsque vous mangez de la graisse, votre corps en retire les acides gras oméga-3 et les utilise pour construire les membranes des cellules du cerveau. L'un de ces composés est l'acide alpha-linolénique, ou ALA, l'acide gras oméga-3 que l'on trouve dans le saumon, les sardines, le maquereau et la truite, selon l'Institut Franklin. Comme votre corps utilise l'ALA pour produire de l'acide docosahexaénoïque, ou DHA, un acide gras plus complexe qui construit les parois des cellules de votre cerveau, la consommation de ces types de poissons d'eau froide est bénéfique pour la santé de votre cerveau.

Déficience en DHA


Selon le docteur Ernst Schaefer, de l'université Tufts, les gens ont tendance à fabriquer moins de DHA en vieillissant, un facteur qui peut diminuer leurs capacités cognitives. Après une étude de 9 ans sur 900 personnes âgées, Schaefer a constaté que ceux qui consommaient trois portions de poisson par semaine avaient un risque significativement plus faible de développer des maladies telles que la maladie d'Alzheimer et la démence que ceux qui n'en consommaient pas. Une carence en DHA peut également altérer la capacité mentale des personnes plus jeunes. En comparant des rats ayant un apport suffisant en DHA à des rats n'en ayant pas, les chercheurs du National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism ont conclu que les rats déficients en DHA présentaient des déficits dans l'apprentissage de niveau supérieur.


Protéines et acides aminés


Votre cerveau a besoin d'acides aminés pour construire les neurotransmetteurs qui lui permettent de communiquer avec le reste de votre corps. Selon le Centre pour la santé et l'environnement mondial de l'Université de Harvard, le poisson constitue une source de protéines de haute qualité qui contient une abondance d'acides aminés essentiels. Ils sont dits essentiels parce que votre corps ne peut pas les fabriquer lui-même, vous devez donc les fournir par le biais de la nourriture. Votre cerveau peut lui aussi bénéficier de la haute teneur en protéines du poisson. Des chercheurs de l'Académie nationale des sciences ont découvert que l'apport d'acides aminés à chaîne ramifiée, que l'on trouve dans les protéines de poisson, aidait les souris dont le cerveau est endommagé à mieux effectuer les tâches d'apprentissage.


La vitamine D est un excellent nutriment


La vitamine D, un nutriment que l'on ne trouve pas naturellement dans de nombreux aliments autres que le poisson, est essentielle au bon développement et au bon fonctionnement du cerveau. Une étude publiée dans le "Journal of Neurology, Neurosurgery and Psychiatry" a comparé plus de 3 000 hommes européens âgés de 40 à 79 ans et a constaté que ceux qui avaient des taux de vitamine D plus élevés étaient mieux à même de traiter les informations lors d'un test neuropsychologique. Ils étaient également capables de réfléchir plus rapidement que les hommes ayant un apport plus faible en ce nutriment. La vitamine D aide également votre corps à absorber le calcium que vous absorbez, favorisant le bon fonctionnement des nerfs du cerveau.

Est-ce que le poisson rend plus intelligent ?


Vous avez peut-être entendu dire que les aliments riches en oméga-3, tels que le poisson et les noix, sont bons pour le cerveau. Une paire d'études vient d'être publiée, ce qui donne plus de poids à cette hypothèse : les personnes ayant plus d'acides gras oméga-3 et oméga-6 dans leur sang ont des structures cérébrales liées à l'intelligence plus importantes.

La démence est une possibilité très réelle pour certains, et perdre la mémoire est sans doute un processus effrayant. Mais si vous aimez le poisson, il y a de bonnes nouvelles. Une étude publiée dans le JAMA en 2016 soutient que le poisson est un aliment sain pour le cerveau. Selon les analyses transversales des chercheurs, "une consommation modérée de fruits de mer est corrélée à une moindre neuropathologie de la maladie d'Alzheimer". Cela ne fait qu'ajouter au nombre croissant de preuves démontrant que le poisson est plein de bienfaits pour la santé.


Pour finir nous vous conseillons privilégier également une alimentation variée, saine et équilibrée qui reste un atout pour la santé de nos organes quels qu'ils soient.


Toutefois pour venir manger du bon poisson, il n'existe qu'une seule bonne adresse à Paris, c'est Père et Fish Restaurant ! Avec un poisson pêché dans le respect des quotas imposés par la saisonnalité nos poissons seront 100% naturels et tendres. Venez vous délecter au 67 Rue du Faubourg Poissonnière à Paris, 7 jours sur 7 le midi et le soir !



4,6/5

4,5/5

  • LinkedIn - Black Circle
  • Tik Tok
  • Facebook
  • Instagram

67 Rue du Faubourg Poissonnière, 75009

7J/7 MIDI & SOIR

66 rue nationale, 59800

7/7 MIDI & SOIR

Ce site a été fait avec tellement de love par Siouplaît et EtMerci